dimanche 2 novembre 2008

Elissa dies tonight and Carthage flames tomorrow


1330 Marocains, Syriens, Chypriotes, Palestiniens, Tunisiens et Maltais, installés depuis au moins trois générations, ont prêté un peu de leur ADN à l'équipe de Chris Tyler-Smith. Le but de l'opération ? Remonter 2000 à 3000 ans d'histoire à la recherche des Phéniciens, ce peuple de marchands ayant, entre autres, fondé Carthage, inventé l'alphabet, exporté le cèdre du Liban et la teinture pourpre royale produite à partir de la coquille du murex, un mollusque – la Phénicie (aujourd'hui entre le Liban et la Syrie) signifiant d'ailleurs « terre pourpre ». Si la civilisation carthaginoise, grande rivale de Rome, n'a pas survécu aux guerres Puniques et est aujourd'hui disparue, un homme sur 17 habitant en Afrique du Nord et dans l'Europe du Sud porterait dans ses gènes des traces phéniciennes.

1 commentaire:

peggy a dit…

précision d'un érudit souhaitant rester anonyme : Techniquement, le premier alphabet serait l'alphabet linéaire. Et on compte au moins l'alphabet ougaritique avant l'alphabet phénicien.

anonyme érudit, merci