vendredi 9 janvier 2009

- 7,5 %

C'est ce qu'on retiendra sur votre salaire si vous êtes trop gentil au bureau. En effet, la gentillesse ne paye pas, car elle perçue, chez un homme, comme un signe de faiblesse et de passivité - ce qui se ressent ensuite sur la feuille de paye. Les hommes les mieux payés étant, selon des critères standard de psychologie, plutôt névrosés, légèrement méchants et surtout hautement adaptables et ouverts à la nouveauté.


Référence : Guido Heineck, "Does it pay to be nice? Personality and earnings in the UK", 2007, LASER Discussion Paper 3.

7 commentaires:

binnie a dit…

marrant comme souvent les études et les chiffres viennent confirmer un certain ressenti.

peggy a dit…

la Science ça je te dis !

Anonyme a dit…

.

Moi, le revenu le plus élevé que j'ai touché, c'est celui que m'a versé un créancier à qui j'ai fait sucer le canon d'un 6,35 passé à travers ma braguette en le priant de ne pas être trop sensuel car je risquais de lui éjaculer une bastos dans le gosier.

Ça confirme, quoi ...

.

Goran a dit…

Pas si sûr!
Si l'éthologie met en évidence l'"agressivité intraspécifique", et que les "gagnants" chez l'humain sont avant tout de bons compétiteurs, qu'en est-il des subtils manipulateurs?
L'arsenal du compétiteur n'inclut-il pas aussi charme, séduction, philantropie ...

Vince a dit…

"Les hommes les mieux payés étant, selon des critères standard de psychologie, plutôt névrosés, légèrement méchants"

Je comprends mieux pourquoi Notre Président s'est offert sa propre augmentation ! Ah ah ah ! :))

flornueva a dit…

ça confirme qu'une bâtarde comme moi ait toujours été sous-payée
(le captcha du jour : catin, no kidding)

flornueva a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.