vendredi 6 novembre 2009

Les liens du jour


1 - Oh oui, les humains sont cons. Par exemple, au moment d'Halloween, ils bastonnent et tuent des chats noirs - plus que d'habitude, s'entend.

2 - « Les chercheurs font plusieurs hypothèses (non mutuellement exclusives) pour expliquer l’apparition de la fellation : maintien de l’érection, lubrification facilitant l’acte, fertilisation plus probable lors d’un acte sexuel plus long, propriétés bactéricides de la salive, détection d’indices chimiques informant sur la compatibilité immunitaire avec le partenaire. »

3 - Pour en finir avec « le » viol. Aussi.

4 - Nous avons donc à ma droite une chanteuse de rap-de-merde (c'est mon avis), d'origine-non-musulmane qui se met à porter le voile et à se marier avec un super musulman qui va à la mosquée. C'est son problème ? Oui, mais non. A ma gauche, l'intellectuelle, qui dit qu'en tant que personnage public, elle donne l'exemple. Et c'est très très mal voyez. Parce que ça grossit les rangs des « petites soldates du fascisme vert qui osent défendre le voile au nom du féminisme ».

5 - « Le matérialisme souffre et souffrira toujours de la sensiblerie que la mort exacerbe. »

6 - « Le premier truc à piger, c’est que vous n’êtes pas le centre du monde. Cela paraît très simple, mais toute l’histoire de la pensée ou presque a été bâtie par des gens qui n’avaient pas compris cette évidence de base, et qui ont donc écrit des généralités extrapolées depuis leur nombril. Toute phrase qui comporte comme sujet « les hommes » ou « les femmes » ou « la sexualité » est une proposition fausse, à jeter, à oublier, à piétiner. Et son auteur avec. Une grosse nuisance comme Kant, par exemple, a passé sa vie à chier des généralités sur tout ce qui passait dans son esprit malade. Comme cette maladie est répandue chez les penseurs mâles, Kant est très populaire chez eux, tous s’astiquent le jonc en pérorant sur l’humanité, la féminité, la masculinié, la moralité, la saucissonnité, la tampaxité, la crottité, etc. »

2 commentaires:

Marc a dit…

J'ai un chat noir, trop mignon. Je hais l'humanité.

Natacha a dit…

Ouais ho ho, attention, doucement, faut pas rouler Kant comme ça dans l'ordure sans trop connaître, non plus.
Ok, aujourd'hui, notre perception de la diversité nous rend au moins suspecte toute proposition qui commence par " les femmes ..."
Idem pour " les penseurs mâles", alors... ;) et d'une...

Et de deux, c'est pas parce qu'on dit des gros mots pour épater les copines qu'il faut croire qu'on a tout inventé et que c'est gagné.

Car si VOTRE perception en est là aujourd'hui, c'est grâce à des gens comme lui qui nous ont aidés, et vous voyez, personne n'en est complètement, exempt, même les Jeanne-D'arc électriques, à allumer des contre-feux face au cartésianisme qui nous a solarisé la rétine.

Demandez à M. Petitot-Cocorda de vous expliquer comment Goethe a essayé de repenser Kant pour jeter les bases d'une pensée saine sur les formes du vivant, et on en reparlera quand vous sortirez de son bureau. Naaaaaaaan mais

Ceci dit, bravo pour votre traduction dans Slate, c'est puissant, ça pulse, rarement j'ai lu un cerveau qui halète autant que vôtre, c'est un labrador interstellaire, on dirait une pub pour croquettes de chien où la bobine serait bloquée sur FFW >>
C'est magnifique, mais ça me fait accélérer le coeur, je parie que vous écrivez ça à l'instinct, d'un trait.

Merci également d'avoir laissé un peu d'envie d'aller consulter Lanier en VO, tout n'est pas si idiot non plus. Déjà rien que les blogs où l'auteur a décidé d'approuver les commentaires, ça lui donne en partie raison. Même plus besoin de l'inquisition, elle s'auto-exerce à la source :)
Des fois que ce que j'engendre serait différent de moi, quelle horreur, vite alignez-moi ces gènes, non attendez, laissez je vais le faire moi-même, une petite ablation de commentaire, une petite auto-castration d'avis incorrect, voilà, tous mes commentateurs pensent comme moi, on est entre sois différents, c'est mieux comme ça.

Rien n'est haïssable, même cette merveilleuse manie qu'a l'humain de sabrer dans la diversité, hélas persuadé de bien faire, l'imbécile, depuis qu'il a inventé les phrases qui commencent par " j'estime que", " je pense que...",
et même,
même, leurs plus douces représentantes, qui, trop mignonnement drapées dans leur préférence à dire " c'est pas bon", au lieu de "j'aime pas mais je n'en dis rien", comme leur avait enseigné leur MAMAN, qui vont arriver à soulever, enfin, peut-être l'ultime vague de la douceur, de toutes les voix inexprimées, l'immense vague de la douceur, dont le nom déjà me fait plisser les yeux de bonheur, doivent se garder de l'insulte facile qui remet du bois au même feu que celui qu'elles combattent.

La tolérance sera totale ou ne sera pas. Les chasseurs devront mourir d'eux mêmes, et non chassés... ;)
Seuls les purs gagneront...


Allez je retourne dans ma campagne, good luck
peace & love