jeudi 29 janvier 2009

C'est le plombier


L'autre jour j'étais interviewée sur Radio Aligre pour parler de mon livre. C'était bien tôt, j'avais deux heures de sommeil dans l'os mais j'ai quand même dansé et chanté, je suis comme ça.

Bref.

A un moment, la conversation avec Eugénie Barbezat s'est orientée sur la question du viol, et plus précisément celle du fantasme du viol. Je n'ai pas dit grand-chose, à part que oui, c'est un fantasme répandu, que je ne le partage pas et que chacun fait ce qu'il veut, youpi.

Aujourd'hui, j'ai eu une pensée émue pour ceux et celles que le fantasme de viol excite, surtout pour ceux et celles que le fantasme de viol excite et qui seraient Anglais. Vu qu'une loi punissant de trois ans de prison ferme toute personne possédant sur son ordinateur des images « pornographiques extrêmes » (soit de violences physiques sur le sexe, l'anus et les seins et/ou mettant en jeu la vie de la personne, de viol, de zoophile et de nécrophilie) vient d'être votée au Parlement britannique.

La blague, c'est que cette loi se fonde sur une pétition déposée au Parlement après qu’une femme fut violée et étranglée par un homme dont l'examen de l’ordinateur révéla, deux heures avant l’agression, une séance de surf sur des sites consacrés à ce type de pratiques. Michela Marzano doit mouiller sa culotte être très très contente.

4 commentaires:

toma a dit…

J'ai bien aimé ton blog donc je te le dis !
bonne continuation !
http://lalignerouge.wordpress.com/

peggy a dit…

merci !

Lu10/6C a dit…

"J'ai bien aimé", sous-entendu je ne reviendrai pas, mais viens quand même voir le mien. Quinte de rire.

17comr a dit…

... l'eût dit , si c'est... requin-te ^^